AMÉRIQUES,  MEXIQUE,  TDM

Bacalar, la lagune paradisiaque aux 7 couleurs

Après Palenque, nous prenons la route pour notre dernière grosse étape du Mexique : la péninsule du Yucatan, composée de 3 états : Quintana Roo, Yucatan et Campeche. C’est ici que les parents nous rejoignent pour Noël pour un road-trip en famille. La première étape (qui sera aussi la dernière car nous finirons le roadtrip avec les parents ici aussi) est Bacalar. La ville est située tout près du Belize au sud du Quintana Roo.

Nous arrivons à 1h du matin et un monsieur s’approche de nous avec son scooter en disant « Léa, Léa ? ». Euh, oui ? Il s’agissait de notre hôte Delmar venu nous chercher ! Improbable et tellement gentil !!!

Bacalar est un petit village, encore préservé du tourisme de masse. On est loin de Tulum ou Playa del Carmen. Bien que les prix aient bien évolué depuis mon premier passage en 2017. Cet endroit est appelé la lagune aux 7 couleurs, ou plutôt aux 7 nuances : de bleu, de vert, de blanc…

Il y a 4 ans, je m’étais déjà dit que c’était un vrai paradis et j’avais hâte que Thomas le découvre à son tour. Et bien c’est encore confirmé, un paradis d’eau douce ! Et Bacalar possède 4 cénotes. Ici, on oublie l’effervescence de la Riviera Maya et on dit bonjour au calme et à la simplicité !

Cocalitos

Cocalitos est un cenote aménagé avec une plage et une pelouse. Bref, l’endroit parfait pour se détendre une après-midi en alternant baignade et repos.

L’entrée est payante (50$). L’eau est translucide et plusieurs hamacs sont installés dans l’eau. Parfait !

En plus, vous pourrez découvrir quelque chose de particulier ici : les stromatolites.

Les stromatolites sont des fossiles mi-pierres mi-vivants. Ils vivent depuis des millions d’années et représentent l’une des premières espèces vivante de notre planète.

Aujourd’hui, ces fossiles sont protégés par des barrières. Ainsi les gens ne peuvent plus marcher dessus en pensant que se sont de simples rochers. Il y a même une « nursery » entre la plage et le cenote.
Ils sont hyper importants puisqu’ils rejettent de l’oxygène et participent à l’assainissement du lagon.

Nous rentrons en stop, dans une coccinelle plus toute jeune, dessinée et plus en très bon état. Mais grâce à laquelle nous rencontrons une allemande et un argentin. 

Découvrir la lagune

Il y a 4 ans, entre copines, nous avions découvert la lagune en faisant un tour en bateau avec Kristal, une française. Un tour sur un bateau très coloré pendant 3h dans la lagune et en petit groupe. C’était vraiment chouette et Kristal est très attentive et gentille. (FB : Tours Bacalar Lagunakristal). Vous pouvez y aller les yeux fermés.

Vous pouvez aussi découvrir la lagune en jet ski, catamaran/voilier ou en kayak. 
Par contre, sachez que le mercredi est le jour de repos de la lagune. Vous aurez seulement le droit de vous baigner ! Rien d’autre. Une bonne nouvelle pour la préservation de ce paradis. 

Los rapidos

Les rapides sont un passage étroit dans une lagune avec un courant un peu plus fort qu’ailleurs avec de l’eau translucide.

Vous pouvez vous laisser dériver à l’aide d’un gilet de sauvetage. D’ailleurs, nous vous recommandons de le mettre comme une culotte. C’est beaucoup plus confortable de flotter de cette manière qu’avec le gilet qui remonte sur le visage.

En 2017, Los Rapidos c’était 4 transats et un minuscule restaurant avec des tables en fer forgé. Aujourd’hui, l’endroit a bien changé et c’est même devenu une usine à touristes !

L’entrée est payante. Le restaurant est immense. Les bus s’arrêtent et il faut réserver pour penser pouvoir disposer d’une table au bord de l’eau.

Les rapides restent beaux. Mais cela ne vaut pas le prix. Préférez aller à Cocalitos où il y a moins de monde et où c’est tout aussi beau.

Où dormir ?

Petit budget :
Hostal Delmar est un ancien camping transformé pendant le Covid en hostal de plusieurs chambres. C’est le moins cher et le mieux noté que nous ayons trouvé à Bacalar. Il y a une cuisine, des vélos neufs à la location pour 100$ la journée et un petit-déjeuner compris avec des bananes et des pancakes !!! Le pied !

Prix : 20€ la nuit pour une chambre double avec ventilateur + salle de bain privée

Budget ++ :
Hôtel Agam est un hôtel un peu luxueux comparé à ce qu’on a l’habitude de faire.

Prix : 75€ (tarif pendant la haute saison) la chambre double avec petit-déjeuner compris

Où manger ?

La Playita pour son ambiance jungle en bord de lagune. Prix ++
Le SushiBowl était super bon ainsi que les poissons.

Mr Taco pour manger de la cuisine mexicaine super bonne et pas chère. Tacos et burritos vraiment excellents.

Transports :

Il n’y a pas que ADO ! C’est un peu notre phrase fétiche dans le sud du Mexique. Nous sommes passés par l’agence Mayab depuis Palenque. Il faut compter 8h de route (dont +1h de décalage horaire).
Prix : 350$/pers (=14,56€)

Des ruines de Calakmul, comptez 4h-4h30 de route. 

Activités :

Cocalitos :
50$ (=2,10€) pour s’y rendre en taxi depuis le centre de Bacalar.

50$/pers pour l’entrée (=2,10€)

Los Rapidos :
Prix de l’entrée : 150$/pers avec gilet inclus.

Nous continuons la découverte de la Péninsule en allant au nord-est sur l’île d’Holbox dans un premier temps.

Après notre second arrêt à Bacalar, nous quittons les parents et prenons la direction de la frontière. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.