AMÉRIQUES,  MEXIQUE,  TDM

Mexico City, visiter la capitale du Mexique en 2 jours

« Fraichement » sortis de l’avion et de nos 12h de vol, nous voilà après 19 mois d’attente, arrivés à Mexico City !

Après une longue attente pour passer les douanes, récupérer nos sacs et acheter une carte SIM locale, nous prenons un Uber pour nous rendre directement dans le centre historique où se trouve notre hostal pour les deux prochaines nuits.

Vous le verrez, Mexico City est une ville surprenante avec ses bâtiments coloniaux et ses différents quartiers. C’est parti pour la visite :

Le centre historique

S’il y a bien une chose à faire à Mexico City, c’est de découvrir son centre historique. Si vous aimez les bâtiments coloniaux colorés, les palais et les églises, alors vous risquez fortement d’apprécier ce quartier.

Nous avons commencé par le Zocalo, il s’agit d’une immense place avec autour des bâtiments. C’est d’ailleurs une des plus grandes places du monde. Et en général, le zocalo est le cœur de la ville. Ici, vous trouverez le Palais de la Constitution mais aussi la Cathédrale Métropolitaine. Il aura fallu 242 ans pour que les travaux de la cathédrale soient finis en 1813. Vous y trouverez de nombreuses dorures, peintures et sculptures mais aussi des chapelles et même les ossements de San Vital.

Prenez ensuite l’avenue 5 de Mayo jusqu’au Palais de Bellas Artes et son parc.

Et juste à côté, faites un crochet par le Palais de la Poste qui est vraiment incroyable ! Coup de coeur instantané !!! Construit en 1907 dans un style art-nouveau, c’est un véritable saut dans le temps. L’entrée est gratuite.

Le marché artisanal

Si vous êtes à Mexico City et que vous cherchez des souvenirs, alors le marché artisanal de la Ciudadela est fait pour vous ! Vous trouverez de tout ! Des habits traditionnels tissés, des têtes de mort, des sacs, des pipes, de l’alcool, des masques de lutte, bref, il y a tout !

Le quartier de Coyoacan

Autre étape incontournable de votre visite sera le quartier de Coyoacan. Il s’agit d’un quartier « bohème » de la ville. D’ailleurs, jusqu’au 19ème siècle, ce quartier était une ville indépendante de Mexico City.

Du centre, nous avons pris le métro à la station Balderas et sommes descendus à Coyoacan. Attention, ça fait quand même pas mal de marche depuis la station Coyoacan, on se demande s’il n’y en a pas une plus proche du quartier ? ou sinon prendre un Uber ?

Coyoacan est le quartier de l’illustre peintre Frida Kahlo. Elle y est né et y est morte. Vous y trouverez son musée. Attention, il est ouvert que du mardi au dimanche. Nous nous sommes fait avoir un lundi. Dommage ! On vous recommande de réserver vos places en avance car le musée est vite pris d’assaut.

Vous trouverez aussi de nombreux cafés, restaurants et street food pour vous restaurer.

Passez par les places Hidalgo et Santa Caterina avec son église tout de jaune vêtu et son jardin. N’oubliez pas de vous arrêter dans la demeure de Jesus Reyes Heroles où vous trouverez un beau jardin, des sculptures et notamment celle de Frida Kahlo et de son mari Diego.

Ensuite, empruntez la rue Francisco Sosa pour découvrir les riches demeures coloniales colorées.

La lucha libre, le catch Mexicain

Ici la lutte, une sorte de catch est le sport national ! C’est un mélange de combat et de beaucoup de comédie. Les lutteurs se battent pour de faux avec des masques colorés et bien souvent à paillettes.

Vous pouvez assister à un match à l’Arena de Mexico mais aussi à l’Arena Coliseu qui est plus « populaire » et forcément plus abordable. Pensez à bien regarder les dates de matchs. Pendant que nous étions à Mexico City, nous avons loupé de peu un match, trop dégoutés…

Les street-art

Comme la plupart des grandes villes, Mexico City n’échappe pas aux streets art pour notre plus grand bonheur. Si vous nous suivez depuis quelques temps, vous savez qu’on adore.

Dans la Calle Regina, vous en trouverez plusieurs. Juste à côté de Calle Regina, sortez le soir ou venez avant 10h du matin pour découvrir les femmes des stores des magasins qui bordent le boulevard 20 de Noviembre

Des Freetours sont aussi organisés autour de la découverte des streets art dans les rues de Mexico. Il y a aussi cette visite qui dure 3 heures pour laquelle on aurait bien craqué avec un peu plus de temps dans la ville.

En bref...

Vous pouvez aussi découvrir les quartiers de Roma & Condesa, plus calme pour y dormir et aussi celui de San Angel qui est voisin de Coyoacan et tout aussi charmant à priori.
Vous pouvez également visiter les ruines de Teotihuacan, faire un tour en barque sur les canaux 
Xochimilco qui sont inscrits au Patrimoine de l’UNESCO. Et pour voir un coucher de soleil sur la ville, prenez la direction de la Basilique Notre Dame de Guadalupe.

En bref, Mexico City est une immense capitale mais que nous avons appréciée. Nous l’avons trouvée très propre mais aussi ombragée par ces nombreux arbres qui bordent les rues et par ces différents parcs.

Pour vous déplacer, n’hésitez pas à prendre des Uber ou le métro qui est aussi safe qu’à Paris.  Sinon, vos pieds seront vos meilleurs copains. Les nôtres ont parcouru 13 kms.

Comme beaucoup de grandes villes d’Amérique du Sud, Mexico City est réputée pour être « dangereuse » et où sévissent de nombreux pickpockets. Nous ne l’avons pas trouvée dangereuse du tout. Mais n’oubliez jamais que vous êtes dans une grande ville et qu’un vol peut être vite arrivé alors restez quand même sur vos gardes comme vous le feriez n’importe où dans votre pays.

Où dormir ?

Situé à 5-10 min à pied du Zocalo, l’hostal Regina bénéficie d’une situation parfaite dans le centre historique. 

L’hôtel est un peu bruyant mais avec des boules quies c’est nickel. Préférez les quartiers de Roma & Condesa ou Coyoacan pour dormir plus au calme. 

Adresse : Regina 58 esquina 5 de febrero 53 col. Centro primer piso., Mexico, 06090, Mexique

  • Localisation en plein centre
  • Décoration ++
  • Un des hébergements les moins chers de Mexico City
  • 40€ la chambre double pour 2 nuits 
  • Petit-déjeuner inclus

Transport :

  • Aéroport – centre historique en Uber : 10,40€
  • Centre historique – gare de bus Norte en Uber : 3,22€
    • Pour ces deux trajets, il vaut mieux prendre le métro qui est moins cher et sans risque de bouchonner.
  • Ticket de métro : 5$MXN
    Moyen de transport assez safe, très bon marché et efficace. Pour les femmes et les enfants, des rames sont aménagées spécialement pour eux à l’avant des trains ; de quoi se sentir encore plus en sécurité.
  • Vous pouvez aussi vous déplacer en bus ou métrobus (mais nous n’avons pas testé).

Pour suivre nos aventures à 4h de Mexico City, c’est par ici que ça se passe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.