AMÉRIQUES,  MEXIQUE,  TDM

Palenque, cascades, ruines et jungle à portée de la ville

Après nos 12 jours dans la petite ville de San Cristobal de las Casas, et les lacs et cascades, il est temps pour nous de reprendre la route (et de retrouver un peu de chaleur). 

Après 5h de route, nous arrivons à Palenque pour quelques jours.

Palenque n’est pas vraiment réputée pour être une ville charmante. Mais par contre, c’est un excellent point de départ pour visiter les alentours !

Les ruines archéologiques

Les ruines des Palenque sont les secondes que nous visitons depuis notre arrivée au Mexique après celles de Monte Alban

Après une vingtaine de minutes en collectivos et le paiement des deux entrées, nous découvrons ce site en pleine jungle
De cette cité préhispannique maya, nous pouvons en visiter seulement 10%. Les 90%, plus de 1000 structures, restants sont enfouis sous la végétation qui a repris ses droits. L’emplacement des ruines étaient un lieu stratégique entre les plages, le fleuve et les montagnes. Cette cité Lakam Ha, qui signifie « Grande eau » aurait été habitée de 226 avant J.-C. à environ 800 après J-C. Elle aurait connu son apogée au cours du 7ème siècle. 

Ces ruines sont reconnues pour ses structures, mais aussi par ses nombreuses sculptures et inscriptions présentes. 

On retrouve plusieurs bâtiments comme : 

  • la Pyramide des inscriptions
  • le Palais
  • le Temple de la Croix
  • le Temple de la Croix feuillue
  • le Temple du soleil
  • le jeu de pelote
  • le Groupe nord

Elles sont l’un des sites les plus riches du sud du Mexique. Elles font aussi partie des ruines les plus étudiées et les plus documentées. C’est pourquoi, elles ont été classées au Patrimoine de l’Unesco en 1987

Misol-Ha

C’est en collectivos que nous nous rendons à Misol-Ha. Après une petite demie-heure de route, il nous dépose au croisement sur la grande route. Nous devons marcher sur près de 2kms pour arriver jusqu’au site. La marche est franchement superbe. Nous sommes sur une route vallonnée avec de part et d’autre des champs, des palmiers, des bananiers et des vaches. On en profite pour immortaliser le moment avec le drone.

Nous sommes arrivés en fin de matinée et avons eu un peu de répit pour profiter de la cascade solo ! Après, la horde de touriste est arrivée en masse rendant le site moins charmant.

Roberto Barrios

Nous continuons à explorer les alentours de Palenque et prenons cette fois la direction des cascades de Roberto Barrios. Moins connues des touristes, on saute sur l’occasion. La route de Palenque aux cascades est vraiment très belle. On se croirait un peu en Normandie avec la végétation tropicale en plus. C’est vert, très vert. Et il y a que des vaches ! 

Arrivés sur place le spectacle commence ! Il s’agit d’un enchaînement de plusieurs cascades plus belles les unes que les autres au milieu d’une végétation luxuriante.

Nous avions l’habitude de voir une cascade par lieu comme pour Misol-Ha.

Bonus : on peut s’y baigner, enfin ! Et quel bonheur de pouvoir se rafraîchir dans ces eaux turquoises entre 2 cascades.

Notre coup cœur sera pour la cascade principale, parfaite pour la pause sandwich et baignade avec son grand bassin.

Vous l’aurez compris on a adoré Roberto Barrios ! Et comme vous êtes dans la jungle, regardez au-dessus de votre tête. Vous apercevrez peut-être les singes hurleurs. En plus de les avoir vus, on les a aussi bien entendus.

La jungle de Lacandone

On voulait absolument visiter les ruines de Yaxchilan. Elles se situent au creux d’une boucle de terre entre le fleuve et le Guatemala. D’ailleurs, pour les rejoindre, ça se fait uniquement par lancha.

On se lève tôt, on prend le collectivos pour Frontera Corrozal et on arrive sur place vers 10h30.
Mais c’est déjà trop tard. En y allant par ses propres moyens, il faut espérer croiser un groupe et se greffer à eux pour faire baisser les coûts de la traversée. A cette-heure, plus de groupe et on nous annonce 1450 pesos (=61,40€) pour la lancha. A cela se rajoutent l’entrée des ruines et le taxi retour obligatoire car à partir de 13h, il n’y a plus de collectivos. Bref, on se résigne. C’est beaucoup trop cher pour nous. Tant pis, on en verra d’autres des ruines !

On se console en allant dans la selva (jungle) de Lacandone. Vit ici une ethnie indigène appelée les Mayas Lacandons dans le village de Lacanjá. C’est là que nous avons réservé une cabane « écotouristique »pour une nuit dans la jungle. Ils sont vêtus traditionnellement d’une longue tunique blanche. Et sont principalement agriculteurs, mais travaillent de plus en plus avec les touristes en ouvrant des restaurants, des cabanes, en proposant des tours dans la jungle et en créant des objets d’artisanat comme des bijoux ou des sacs tressés.

Qui dit jungle, dit climat tropical avec des averses régulières et beaucoup, beaucoup d’humidité. Nous partons pendant 4 heures avec Rogubierto, notre guide de 19 ans et déjà papa d’un petit Fernando de 2 mois. Il nous explique qu’il a toujours vécu ici et n’a jamais voyagé autre part que dans la ville voisine. Il connaît la jungle par cœur depuis qu’il est né. Nous avons un peu la barrière de la langue, mais comprenons 80% dans l’ensemble. Il connaît toutes les plantes, les insectes et les chemins.

D’ailleurs, la jungle est une vraie pharmacie à ciel ouvert : on y trouve des anticoagulants, antispasmodique, antiallergique etc…

Par contre, à cause des averses et de l’humidité persistante, la jungle est une réelle patinoire… de boue !

On passe différents ponts, des cascades et on arrive sur un temple maya perdu au milieu de rien. Il a été découvert en 1970 et après nous n’avons pas trop compris les explications…

Sur le chemin du retour nous découvrons de drôles de champignons ressemblant à des capuchons en plastique orange. En soufflant dedans, ils se mettent à faire du bruit comme un coquillage où l’on mettrait son oreille pour écouter le bruit des vagues. Et dernière surprise lorsque l’on voit ce magnifique et grandiose papillon ! Chaque aile devait faire environ 20-30 cm !

Infos pratiques !

Ruines de Palenque :
Collectivos : 40$ A-R/pers (=1,71€)
Entrée ruines : 90 pesos + 80 pesos pour la réserve = 170$/pers (=7,28€)
Pour en savoir plus sur les ruines : cliquez ici

Misol-Ha 
Nous avons pris un collectivo depuis la « cabeza » de Palenque en direction de Ocosingo.
Durée: 20-30min
Prix : 40$MXN/pers (=1,71€)
Retour en pasajara pour 20$

Entrée Misol-Ha : 10$ pour la communauté + 20$ pour la vraie entrée = 30$MXN/pers (=1,28€)

Roberto Barrios : 
Prendre le collectivos en direction de « Roberto Barrios ». C’est simple, c’est le terminus. 
Durée : une petite heure
Prix : 100$/pers/A-R (=4,28€)

Entrée Roberto Barrios : 30 pesos/pers (=1,28€).

Jungle de Lacandone :
De Palenque, prendre le collectivos pour Frontera Corrozal et s’arrêter à San Javier (90$/pers = 3,85€). Ensuite il faudra prendre un taxi pour rejoindre votre hôtel. Compter 50$ (=2,14€) pour le trajet auquel il faudra ajouter les frais de la réserve de 30 pesos/pers (=1,28€).

Tour de 4h dans la jungle avec un guide : 550$ pour 2 personnes (=23,55€)

Yaxchilan :
Prendre le collectivos de Palenque jusqu’à Frontera Corrozal (2h30 pour 120$/pers) puis prendre le tuktuk jusqu’à l’embarcadère (10$/pers)

Lancha privée : 1450 pesos pour la lancha de 1 à 3 personnes.
Prix pour une lancha partagée avec un groupe 300 pesos/pers.

Où dormir ?

Nous avons dormi dans la zone hôtelière, à Casa Hadassa. L’hôtel est pas cher et un vrai havre de paix. Le jardin est incroyable. Nous déjeunions en compagnie des singes, des iguanes et des agoutis. 

Adresse : Calle Juarez 18, colonia la cañada atrás del Hotel xibalba, Palenque, 29960, Mexique

  • Le jardin et sa faune
  • Cuisine
  • Calme
  • 77€ la chambre climatisée double avec sdb privée pour 4 nuits pour 2 personnes soit environ 19,25€ la nuit

Dans la jungle, nous avons passé une nuit à Topche Ecotourism. La cabane était confortable mais le restaurant sur place, pas terrible.
Prix : 33€ la nuit pour 2 personnes. 

Transports ?

Nous avons rejoint Palenque depuis San Cristobal de las Casas. Il y a trois options pour y rendre. La première est le bus ADO qui coûte dans les 500 pesos/personne et met 9h. La seconde option est de prendre un tour à San Cristobal pour visiter Agua Azul, Misol Ha et les ruines de Palenque. À l’issue du tour, demandez au chauffeur de vous laisser à Palenque. Compter 550 pesos par personne. Dans cette région du Mexique, les tours sont vraiment très très rentables. 

Enfin, la dernière option est de prendre 2 collectivos. C’est ce que nous avons fait. Le premier relie San Cris à Ocosingo puis Ocosingo à Palenque. Le trajet total durera 5h sur des routes de montagnes remplies de virages pour 170 pesos/pers. Peu importe l’option choisie, le trajet est réputé comme « dangereux » avec des vols ou des rackets sur la route. Comme toujours, c’est sûrement la faute à pas de chance, mais nous n’avons rien vu de tout ça et tout s’est très bien déroulé. 

Où manger ?

  • Jade, une ambiance sympa mais quand même un peu cher pour ce que c’est.

Palenque était notre dernière étape du Chiapas. Nous reprenons la route pour découvrir la péninsule du Yucatan et commençons par Bacalar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.