ASIE,  TDM,  VIETNAM

Hô Chi Minh Ville : TOP 5 des incontournables à visiter en 2j ?

Après notre séjour de quelques jours sur l’Archipel de Con Dao, Hô Chi Minh Ville est un point d’arrêt pour bon nombre de voyageurs. D’ailleurs, c’est dans cette grande métropole que se termine notre road trip vietnamien.

Anciennement appelée Saïgon, Hô Chi Minh Ville est la plus grande ville du Vietnam sans pour autant en être sa capitale. Economiquement parlant, c’est aussi une plaque tournante du pays.

A contrario d’Hanoï que nous n’avons pas particulièrement aimé, à Hô Chi Minh Ville nous nous sentions bien. Nous avons vraiment aimé cette métropole de 9 millions d’habitants. Pourtant, nous sommes plutôt habituellement fans des lieux tranquilles, verts et loin de la foule ! Certains adorent Hanoï et fuient Hô Chi Minh Ville, tandis que l’inverse est aussi vrai. La preuve que les goûts et les couleurs sont bien différents en fonction des gens et qu’il faut toujours se faire sa propre impression !

Les tunnels de Cu-Chi

La plupart des visites à Hô Chi Minh Ville concerne son passé. Vous aurez vraiment l’impression de faire un bon dans le temps entre buildings ultra modernes et bâtiments coloniaux. 
Nous prenons la direction de Cu Chi (voir Infos Pratiques pour comment y aller) pour comprendre un peu plus l’histoire de cette guerre contre les Américains

Cu Chi est un lieu vraiment fascinant. C’est un immense système de souterrains mesurant 250 km de long et comprenant parfois jusqu’à 7 niveaux. En fait, ces galeries souterraines étaient un vrai village enfoui et semi-enfoui.
D’ailleurs, elles abritaient sous terre des habitations, des salles médicales, des salles de réunion mais aussi des cuisine ou l’école. Pour l’aération et le renouvellement d’air, de petites cheminées et conduits ont été construits et ressortent de terre. A la surface, ces cheminées ressemblent à des termitières et se confondent parfaitement avec la forêt. 

Ainsi, ce site est classé au vestige historique national. En le visitant, on se rend compte que ces tunnels étaient soigneusement dissimulés. Ils étaient accessibles uniquement par des trappes quasi invisibles. Lors de la visite, vous pourrez accéder à différentes salles et scènes de reconstitution et aussi à des tunnels.

Attention à la visite même des tunnels si vous êtes claustrophobes. En effet, les tunnels sont sombres, chauds, très bas et très étroits. Il faut parfois marcher agenouillé pour avancer. Nous qui ne sommes pas claustrophobes, nous étions bien contents de sortir au bout de 10 minutes et avons même trouvé le temps long à l’intérieur. C’est dire ce que les Vietnamiens ont enduré pendant plusieurs années !

Vous aurez aussi le droit de déguster un fameux met de l’époque !

Sur la route pour retourner à l’arrêt de bus, nous tombons sur deux jolies fresques qui sont symbole de liberté, d’indépendance et de paix. Puis, nous visitons le temple. En bref, la visite vaut vraiment le détour

Musée des vestiges de la Guerre

Sur le retour de Cu-Chi, on demande au chauffeur de bus de nous faire signe quand il sera temps de descendre ! Nous voulons visiter un lieu hautement chargé en histoire : le Musée des Vestiges de la Guerre. Ce musée a ouvert ses portes en 1975. Depuis, il a reçu plus de 17 millions de visiteurs.  

La visite du musée est une vraie épreuve psychologique et une immersion qui nous apprend tellement de choses sur le passé du Vietnam. Malheureusement, nos livres d’histoire au collège ou au lycée ne raconte pas tout ça.

Dès l’entrée, les extérieurs ont été aménagés avec des engins militaires : avions de l’US AirForce, tanks, hélicoptères, bulldozers, ou encore des avions de chasse et des bombes. 

Quand nous étions en train de visiter l’extérieur, nous avons assisté à une scène particulièrement émouvante mais qui faisait froid dans le dos. Un homme d’environ 75 ans, américain, s’est approché d’un hélicoptère, l’a touché et s’est effondré en larmes… Nous avons à peine pu imaginer ce que cet homme a dû vivre quand il était soldat au Vietnam, les traumatismes qu’il traîne encore aujourd’hui et toutes les pertes qu’il ne pourra jamais oublier. A cet instant, nous avons ressenti tellement de tristesse… 

Ensuite, nous rentrons dans le bâtiment et la visite se fait sur plusieurs étages. Vous découvrirez ainsi l’histoire de la guerre avec les Français puis avec les Américains. Le musée abrite plus de 20 000 documents composés d’objets et de photos. Certaines photos sont vraiment choquantes et peuvent heurter les plus sensibles. D’ailleurs il n’est pas rare de voir au détour d’un mur des yeux mouillés ou d’entendre un silence pesantNous avons vraiment appris beaucoup de choses que nous ignorions sur ces deux guerres. 

Quand nous sommes arrivés au Vietnam et au fur et à mesure de notre voyage dans ce pays, nous avons été interpellés par le nombre de personnes en situation de handicap. Ces personnes vendent bien souvent des tickets de loterie. C’est pendant cette visite que notre interrogation a pris tout son sens ! En effet, pendant la guerre du Vietnam (contre les américains donc), les américains ont pulvérisé sur les cultures, les forêts, un peu partout en fait de l’agent orange. Il s’agit d’un produit hautement chimique et toxique. Le but principal était d’anéantir la population en détruisant toutes les ressources premières. Mais cet agent a fait des ravages sur les populations en les brulant sévèrement, mais a eu aussi des répercussions sur la formation des foetus. 45 ans après cet agent se retrouve encore dans l’ADN. Et, il provoque toujours des naissances avec des bébés atrophiés ou avec des troubles mentaux…. Tout cela sans parler des bombes au napalm… L’humain est vraiment le pire ennemi de lui-même !!!

De plus, dès 1965, une forte contestation populaire contre cette “sale-guerre” émane des Etats-Unis. Elle reçoit un écho positif dans de nombreux autres pays notamment en Europe. Cette contestation a vu le jour puisque la guerre est retransmise en “directe” et toutes ses atrocités avec. Le plus dingue dans cette guerre c’est que les Américains soutenaient le Gouvernement Vietnamien depuis plusieurs années après la Guerre d’Indochine notamment.  

Enfin, ces bâtiments sont à la fois un site de recueillement, de mémoire et de partage. Il s’agit de ne pas oublier ce qu’il s’est passé et faire en sorte que ça ne se reproduise jamaisAujourd’hui, on peut tirer notre chapeau à tous ces photographes de guerre qui ont été le témoin du temps dans le temps. Et grâce à qui nous découvrons ces clichés aussi durs que beaux

Guerre d’Indochine : 1946 – 1954 mais colonialisme français depuis 1887

Guerre du Vietnam : 1955 – 1975

Le Vietnam devient la République Démocratique du Viet Nam en avril 1975 après presque un siècle de conflits. Hô Chi Minh, fervent défenseur de son pays, de l’anticolonialisme et de la liberté de son peuple ne verra finalement même pas son pays libre puisqu’il décèdera en 1969. Aujourd’hui, un véritable culte est encore voué à Hô Chi Minh.

Cathédrale et Poste Centrale

Après la visite du Musée nous avons le coeur lourd. Une balade dans le centre nous fera penser à autre chose et retrouver un peu de légèreté. On continue notre chemin vers la Cathédrale Notre-Dame de Saïgon qui se trouve à 1km du Musée. Retour au 19ème siècle et à l’époque coloniale française où cette cathédrale a été construite sur le modèle de Notre-Dame de Paris mais en “miniature”.
La particularité de cette reproduction tient en sa couleur. En effet, toute la cathédrale est “rose” puisque ces pierres ont été importées de Toulouse. Elle était encore en rénovation quand nous y étions. 

A 30 mètres de la Cathédrale, ne passez pas à côté d’un autre monument de l’époque coloniale. Il est resté jusqu’à présent intact : la Poste Centrale. Le monument a été conçu par Gustave Eiffel lui-même entre 1886 et 1891. Le bâtiment est déjà super beau de l’extérieur, mais une fois à l’intérieur, on croirait avoir fait un bon dans le temps ! Toutes les cartes dessinées sont incroyables et les voûtes magnifiques. On y voit encore les anciennes cabines téléphoniques. 

Aujourd’hui, le bureau de poste est toujours en activité. Les visiteurs côtoient les employés et les habitants qui viennent simplement déposer ou récupérer un courrier. Vous aussi, si vous le souhaitez, vous pourrez envoyer vos cartes postales par exemple. 🙂

Enfin, n’oubliez pas d’observer le contraste saisissant dans cette ville entre les bâtiments anciens et les nouveaux buildings ultra modernes ! 

Marché de Ben Thanh

Nous ne dérogeons pas à la règle du marché pour chiner, fouiner et acheter quelques souvenirs. En vrai, on adore ça les marchés ! En plus, le marché de Ben Thanh est abrité par l’un des plus anciens monuments de Hô Chi Minh Ville ! Mode négo’ activé pour profiter de cette ambiance authentique. A Ben Thanh, vous trouverez de l’art vietnamien, statues en tout genre, du textile, des sacs, beaucoup de sacs contrefaits comme partout au Vietnam. Il y a aussi des tissus et de la street food. D’ailleurs, Léa est tombée en amour devant tous ces magnifiques tissus. Par contre, les petites boutiques les unes à coté des autres s’avèrent être un vrai labyrinthe

Depuis 1 mois, on se cherchait une vraie bonne sacoche-banane et nous y avons trouvé notre bonheur après plusieurs négociations. Aussi, nous avons trouvé que dans ce marché la qualité était supérieure qu’ailleurs au Vietnam. Il y avait aussi plein d’articles/marques que nous n’avions pas vu avant. Et pourtant, on en a fait des marchés et des boutiques en 1 mois ! En fin de journée, les rues voisines se transforment aussi en marché nocturne et où la street food se trouve à foison. 

Le Palais de l'Indépendance

Il ne nous reste que quelques heures à passer à Hô Chi Minh Ville avant de reprendre l’avion. Alors pour cette dernière matinée, nous bookons un Grab et filons au Palais de l’Indépendance. Il est aussi appelé Palais de la Réunification. S’il y a des monuments qui ont joué un rôle important durant la guerre, celui-là est un point central de l’histoire politique du Vietnam après 30 ans de guerre. En effet, ce palais construit par les colons français et réhabilité par le gouvernement de Ngo Dinh Diem fut le siège du pouvoir du Vietnam du Sud. Aujourd’hui, ce palais musée nous plonge directement dans les années 60 ! 

Immense, il est composé d’environ 100 pièces sur 3 étages. N’oubliez pas de visiter ce lieu du sous-sol au toit ! Vous découvrirez différents salons, salle de jeux ou cinéma, bureaux, chambre présidentielle ou salle de bal. Mais au sous-sol, vous visiterez aussi le bunker ! Un haut lieu stratégique durant la guerre. Ce palais est aussi une belle visite architecturale entre formes, reliefs, ombres et lumières !

C’est sur cette belle visite que se termine notre séjour à Hô Chi Minh Ville mais aussi au Vietnam après 1 mois à sillonner les routes du nord au sud. D’ailleurs, vous pouvez retrouver notre bilan complet prochainement 😉

Où dormir ?

Nous avons dormi au Snow House. Vous trouverez dans la rue des lieux où dormir beaucoup mieux. Franchement, nous ne conseillons pas l’établissement même si le personnel était sympa et de bons conseils, la chambre était vraiment bof bof…  

Par contre, il est super bien placé dans un quartier qui bouge avec beaucoup de bars et restos, la gare routière en face de la rue, un marché local tous les matins.

Où manger ?

Durant ces 2 jours à Saïgon, nous avons retenu deux adresses : 

  • Asian Kitchen : nous y avons mangé le premier soir. La nourriture est bonne, par contre c’est un peu l’usine.
    Adresse :185 6-8, Phường Phạm Ngũ Lão, Quận 1, Thành phố Hồ Chí Minh, Vietnam
  • Mam 148 : c’est vraiment une SUPER adresse. Le personnel est super sympa, la nourriture est excellente aussi. Nous nous sommes vraiment régalés !!!! 
    Adresse : 148 Đề Thám, Phường Cô Giang, Quận 1, Thành phố Hồ Chí Minh, Vietnam

Infos pratiques !

Les tunnels de Cu-Chi :

  • Entrée : 90 000VND (=3,48€)
  • Comment aller à Cu-Chi ? Vous pouvez soit trouver une agence de voyage qui vous planifiera toute l’excursion de Saïgon à Cu-Chi soit y aller par vos propres moyens. Vous vous doutez bien que nous avons choisi la seconde solution plus économique ! Pour cela, nous avons pris le bus. Il y avait seulement deux touristes en plus de nous à l’aller et au retour. Prévoyez du temps car l’A-R vous prendra environ 3-4h. Partez tôt de la gare routière Pham Ngu Lao, prendre le bus 13 (normalement il y a Cu Chi d’indiqué dessus).
    Vous aurez un changement à faire au terminus de Cu Chi).
    – Au terminus, il faudra prendre le bus 79. Le bus s’arrête sur la route principale et il vous faudra marcher 200m jusqu’à trouver la guérite de l’entrée
    Prix :  68 000 VND A-R pour 2 (=1,32€/pers)
    TOTAL : 4,8€/pers soit au moins 4 à 5 fois moins cher qu’avec un tour operator 

Musée des vestiges de la guerre : 40 000 VND/pers (=1,54€)

Palais de l’indépendance : 40 000 VND/pers (=1,54€)

Navette aéroport : 20 000VND/pers (=0,77€) pris depuis la gare routière Ngu Lao

Comment venir depuis l'île de Con Dao ?

Il vous faudra un peu plus d’une demi-journée pour relier les deux villes.

  • solution rapide : l’avion ! mais plus coûteuse. 
  • autre solution -> de Con Son, prendre une navette-taxi (40 000 VND/pers =1,54€) pour rejoindre l’embarcadère puis prendre le ferry (660 000 VND/pers =25,71€). Comptez 4h de traversée TRES mouvementée ! Prenez vos précautions avant en évitant de trop manger et si vous avez des médicaments anti vomissement, c’est le moment de les prendre !
  • arrivés à Vung Tau, prendre un taxi jusqu’à la gare (60 000 VND =2,32€)
  • prendre un bus qui relie Vung Tau à Hô Chi Minh Ville soit environ 2h de trajet (110 000 VND/pers =4,28€)
  • booker un Grab si votre logement n’est pas à proximité de l’arrêt de bus
= total : 32,69€/pers contre 100 à 150€ pour l’avion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.