ASIE,  TDM,  VIETNAM

Con Dao, une île oubliée au Sud Vietnam

Il ne nous reste que quelques jours au Vietnam et nous avons décidé de nous rendre sur une petite île paradisiaque à environ 100 kms au large du Delta du Mékong. C’est une longue route qui nous attend pour arriver à destination depuis Ben Trê. (cf “comment venir?”). Nous avons longtemps hésité à choisir Phu Quoc plutôt que l’Archipel de Con Dao, mais cette première est beaucoup plus fréquentée par les touristes et était beaucoup plus éloignée d’où nous nous trouvions. Le côté logistique et à la fois la perte de temps et de dôngs a eu raison de nous et nous a convaincu pour l’Archipel de Con Dao qui est composé de 16 îles montagneuses et escarpées. L’île principale est celle de Con Son. 

À Tran De Port, il vous faudra marcher un petit kilomètre (ou prendre un scooter) jusqu’à l’embarcadère. Nous avions pris avant sur internet nos billets et plus spécifiquement sur le site Baolau. On passe sans encombre. Nous sommes sur le “VIP Catamaran” de la compagnie Phu Quoc Express. Il y a aussi la compagnie Superdong. Comptez environ 2h30 de traversée.
Alors, parlons en de la traversée !!! Nous sommes partis un samedi et il faut savoir que Con Dao est très appréciée des touristes vietnamiens. Le bateau était donc rempli de locaux pour seulement quelques (environ une dizaine) européens.
Au bout de 30-40 min, les vagues commencent à se faire sentir. Les Vietnamiens se croient en plein parc d’attraction et ça y va avec les “ohhhhhhhh”, “aaaaahhhh”. On se demande même si ils ne vont pas lever les bras 😂
Bon, l’euphorie n’aura duré que 5 minutes puisque c’est dans leur sac à vomi que la tête se termine ! Ils sont littéralement au bout de leur vie…
On vous passe les détails des bruits sordides qui nous ont obligés à sortir sur le pont afin d’éviter, nous aussi, d’être malades.

Bref, après ce trajet de l’horreur, c’est heureux et soulagés que nous posons le pied sur la terre ferme en fin de matinée. Il faudra prendre une navette ou taxi jusqu’au centre de Con Son où se trouvent tous les hôtels.

Pour le reste de l’après-midi nous prenons un scooter directement à notre hôtel.
C’est ainsi que nous longeons la route de la côte. De nombreux spots photo y sont présents et la route est particulièrement belle.

On s’installe finalement sur la plage de Dam Trau Bay pour quelques heures. Cette plage a la particularité d’être au bord de la zone d’atterrissage de l’aéroport de l’île. Les avions survolent votre tête de quelques mètres. Franchement, c’est hyper impressionnant. Par contre, nous avons trouvé l’eau assez fraîche.

Bref, nous étions confortablement endormis au soleil quand… nous avons senti (plutôt Léa) des bestioles nous piquer ou plutôt nous mordre les jambes. Il s’agit de toutes petites mouches ressemblant davantage à des moucherons et plus connues sous le nom de “sandflies“. C’est en fin de journée qu’elles attaquent et lorsque le vent s’est calmé. Immobile, vous vous ferez dévorer. C’est ainsi que Léa s’est retrouvée entre 20-30 piqures sur les jambes. Le pire dans tout ça ? C’est que ça gratte 10x pire qu’une simple piqûre de moustique et que ça dure de longs jours voire semaines….. Après quelques recherches, Con Dao est réputée pour être aussi un paradis à sandflies… tout comme de nombreux autres endroits en Asie.

Trekking au Parc Naturel National de Con Dao

Outre ses belles plages et son eau turquoise, l’île est aussi réputée pour ses nombreux parcours de randonnée. Vous pourrez rejoindre à pied plusieurs plages du nord ouest (Vong Bay, Dam Trê Bay).

Nous avons préféré nous rendre au Parc National de Con Dao qui recouvre la majorité de l’île.
Arrivés sur place vous avez differentes possibilités de trek : une première plage proche mais pas top (Ong Dung Bay) ensuite la plage de Bang Beach et celle de Dat Tham Beach. Sur le chemin, vous pouvez bifurquer pour voir des cascades. Malheureusement, quand nous y sommes allés il n’y avait pas une goutte d’eau ! La descente est raide pour atteindre Bang Beach et on se dit déjà qu’il va falloir remonter tout ça !

On trouve une plage sans personne faite de cailloux. L’eau est translucide et bonne ! On s’arrête vite puisque nous apercevons à quelques centimètres de nos pieds un corail. N’ayant ni chaussures d’eau ni masque, il est un peu périlleux de s’avancer plus… Dommage, car il devait y avait de beaux fonds !

Nous finissons l’après-midi sur la plage de Lò Vôi Beach qui est juste à la sortie de la ville. Surprise : pas de sandflies, une eau belle et à 31 degrés ! Le kiffe total.

Les randonnées sont accessibles à tous. Le sentier est majoritairement à l’ombre. La seule partie un peu plus sportive est la remontée depuis les plages mais à son rythme rien n’est impossible. 

Conseil : louez un masque/tuba en ville avant de venir à la fois pour la sécurité de vos pieds mais aussi car les fonds sont réputés comme étant particulièrement beaux. 

Con Son, une île martyre

Nouvelle journée, cette fois-ci, nous retournons quelques années en arrière sur le sombre passé du Vietnam. Si pour les touristes occidentaux cette île révèle toute sa beauté, pour les Vietnamiens, elle est associée au passé brutal et à la torture qu’ont fait face des milliers de prisonniers dans les bagnes. Aujourd’hui, l’île est un symbole de lutte pour l’indépendance et beaucoup de Vietnamiens se rendent chaque année sur l’île en pèlerinage.

L’île de Con Son a été pendant environ un siècle une île de prisonniers. En effet, les français puis les américains se sont succédés de l’Indochine à la Guerre du Vietnam pour établir ici des prisons ou plutôt des camps appelés les Tiger Cages. Il s’agissait de petites cellules exiguës en longueur où les prisonniers étaient entassés à plusieurs torturés, affamés et exécutés. Ainsi, plus de 20 000 personnes y ont perdu la vie ici, principalement des prisonniers politiques.

Trois sites sont à visiter : 

– la prison Phu Hai 
– le camp Phu Tuong
– le camp Phu Binh

Certaines cellules ont été aménagées avec des mannequins pour se rendre compte des conditions de détentions, d’autres ont mis en scène les tortures dans des cellules sans toit où les prisonniers étaient parfois enfermés des jours en plein soleil. On se rend difficilement compte comment un peuple peut infliger ça à un autre. Ce que l’humain est capable de faire à lui-même est si cruel et désolant…

A Phu Tuong, nous croisons un couple de vietnamien étonné de nous voir ici. Ils nous demandent d’où nous venons. Sincèrement, nous avons eu quelques secondes d’hésitation. En se regardant on s’est dit “Euh, on répond quoi ?” comme si nous avions honte d’être français et de voir ce que notre peuple a fait ici aux leurs. C’était très étrange

Par contre, on regrette le manque d’explications sur les différents lieux.

Après ces lourdes heures de visites nous finissons la journée plus légèrement à la plage Lò Vôi Beach où nous prenons nos habitudes !

Van Son Pagoda

Dernière découverte de l’île : la pagode bouddhiste Van Son. Le complexe et la vue se méritent, puisque le temple est perché sur une montagne ! Dès les escaliers, nous tombons sur une famille de singes. En fait, cette pagode est la maison des singes ! Nous assisterons plus tard à de délicieuses scènes de famille entre ces singes !
A notre avis, cette pagode est un incontournable de l’île. 

Sur le chemin du retour, n’oubliez pas de vous arrêter à la plage An Hai Beach

C’est ici que s’achève ce séjour sur l’archipel. Maintenant nous allons passer du calme à l’effervescence d’une métropole !

Où dormir ?

Nous avons logé au Ngoc Lanh. Une guesthouse qui est plutôt un hôtel vu le nombre de chambres et qui ne paye pas de mine. 

Adresse : Tourism Street, Petra, Wadi Musa, 71810, Jordanie

  • Location de scooter sur place
  • 26,80€ pour 3 nuits soit 8,93€ la nuit pour 2

Comment venir depuis Ben Trê ?

Depuis Ben Trê, c’est un long chemin qui vous attend si vous voulez allez sur Con Dao.

Pour commencer il faudra vous rendre à la gare routière de Ben Trê pour prendre un bus qui mène jusqu’à Can Tho (70 000 VND/pers // =2,75€). Puis de Can Tho il faudra prendre un autre bus de Can Tho jusqu’à Soc Trang (110 000 VND/pers // =4,32€). Arrivés tard, nous avons dormi à Soc Trang et nous vous conseillons de faire de même car Ben Trê à Soc Trang vous prendra un peu plus d’une demi-journée ! Le lendemain nous avons pris un bus local pour nous rendre jusqu’à Tran De Port (25 000 VND/pers // =0,98€). Et ensuite nous avons enchaîné le ferry puis la voiturette jusqu’à la guesthouse ! Bref, il faut compter une journée entière de trajet. 

Infos pratiques !

Voiturette taxi pour rejoindre le centre de Con Son depuis l’embarcadère : 80 000 VDN pour 2 (=3,12€)

Location de scooter : nous sommes passés directement par notre GuestHouse. C’était bien plus pratique comme ça 🙂
Prix : 120 000 VND la journée (= 4,67€)

Pass pour les visites des prisons : 40 000 VND/pers (=1,56€)
Attention : le ticket ne peut pas s’acheter sur les différents sites. Il faut aller au guichet du musée Bao Tang. 
Adresse : Đường Nguyễn Huệ, Côn Đảo, Bà Rịa – Vũng Tàu, Vietnam

Parc National : 60 000 VND/pers (=2,33€)

Ferry :
– aller : 668 000 VND pour 2 (=30,02€). De Tran de Port à Con Son il faut compter 2h30 de trajet.
– retour : 1 320 000 VND pour 2 (=51,41€) pour 4h de traversée de Con Son à Vung Tau.

Dans tous les cas, pour les personnes sensibles au mal des transports, prenez toutes vos précautions avant. Car même quand nous ne  sommes habituellement pas sensibles, nous sommes quand même malades ! C’est dire la violence des trajets…. Sinon, préférez l’avion ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.