AMÉRIQUES,  MEXIQUE,  TDM

Valladolid : entre cenotes et merveille du monde

Après Tulum, nous quittons le Quintana Roo pour la région du Yucatan à 1h30 de route environ et avec un décalage de moins 1h. Nous passons les villages d’artisanat et nous arrêtons pour quelques souvenirs.

Plus loin, après un barrage de police, nous nous faisons arrêter par deux hommes en habits « officiels » de la ville. Ils nous demandent si nous allons faire des cenotes et Chichen Itza. Sentant le coup fourré, nous répondons que nous parlons ni espagnol ni anglais et qu’on ne va rien voir de tout ça. Ils insistent en disant que si on va voir un des sites, il faut qu’on aille s’enregistrer et payer une taxe. On refuse et ils nous laissent partir. Comme nous le sentions, c’était une belle arnaque ! Les seuls frais que vous avez à payer sont les billets des sites. Rien d’autre, ne vous laissez pas avoir ! Nous arrivons à Valladolid en période de fêtes de fin d’année.

La ville coloniale de Valladolid

A Valladolid, nous retrouvons un Mexique plus authentique qu’à Tulum et surtout plus colonial.
Les ruelles sont bordées par des bâtiments colorés : bleu, jaune, vert, blanc. C’est un festival de couleurs pour les yeux et l’appareil photo. Bref, la douceur de vivre !

Valladolid a été fondée en 1543. La place phare de la ville est celle du Parque Francisco Canton Rosado avec sa cathédrale San Gervasio trônant juste derrière et ses importants bâtiments coloniaux. 

Baladez-vous dans les ruelles pour voir les locaux travailler, les restaurants, les peintures des maisons, les fleurs. On vous recommande la belle Calle de los Frailes qui est un incontournable.

Ensuite, nous arrivons au Monastère San Bernadino de Siena. L’édifice détient même son propre cenote qui servait de puits et pour faire sa toilette. La visite est plutôt rapide. Le bâtiment donne sur une grande place. Le soir, un spectacle sons et lumières est projeté sur la façade. Nous ne l’avons pas vu car il était stoppé momentanément lors de notre visite. 

Vous pouvez aussi voir le cenote Zacil qui est au coeur de la ville. Ça aussi, nous n’avons pas pu le faire car il était en pleins travaux de rénovation. 

Les cenotes aux alentours

Les environs de Valladolid regorgent de cenotes. C’est simple, dans le Yucatan on en dénombrerait environ 3000 (selon notre guide de Chichen Izta) et 10 000 selon d’autres informations. Alors, il y a de quoi faire. Pour les mayas, les cenotes étaient des « puits sacrés », c’est leur signification littérale. Pourquoi sacrés ? Car c’était la porte d’entrée dans le monde souterrain des morts mais surtout des dieux.

Aujourd’hui, les cenotes sont devenus des lieux de baignades et des spots instragrammables tendances. Dans certains, on fait la queue pour prendre sa petite photo en 10 secondes et hop, au suivant !

Les cenotes sont des sources d’eau douce naturelles, ouverts tels des piscines ou enfermés comme des grottes.
Les droits d’entrée sont variables mais il faut compter en moyenne 80 à 150 pesos par cenote visité, encore plus dans la Riviera Maya.

Xux-Ha

Sur la route de Tulum à Valladolid, nous avons fait une pause au cenote Xux-Ha. Absolument INCROYABLE ! Et pas du tout touristique, ça nous change du Quintana Roo. Nous avons pu nager pendant une bonne heure en étant seuls ! Un luxe dans cette partie du Mexique.

Ce cenote est entièrement fermé avec seulement un minuscule trou en haut qui permet un filet de lumière. Et en prime, il y a plein de poissons-chats.

X-Canché

Le lendemain de notre arrivée à Valladolid, nous commençons par un cenote qui se trouve sur la route en direction de Rio Lagartos : le cenote X-Canché. Il se trouve dans la zone archéologique d’Ek-Balam. Il faut descendre un escalier assez raide et glissant pour arriver jusqu’à l’eau. Le cenote est ouvert et entouré par des falaises de plusieurs mètres.

Il fait une vingtaine de mètres de profondeur et a 2 tunnels reliés à d’autres cenotes.

Ici aussi, il y a des poissons-chats. Mais ce que nous avons adoré dans cet endroit c’est sa cascade ainsi que sa végétation.

Oxman

Nous avons continué par un cenote qui se trouve à 10 minutes seulement de Valladolid. Il s’agit d’Oxman. Il vous faudra descendre 73 marches pour arriver au trou d’eau. Oxman ressemble à un gouffre tout droit sorti d’un film ! Il est rond et ouvert. Plusieurs mètres de falaises entourent le trou. Mais le plus irréel sont les racines des deux gros arbres qui tombent dans l’eau. C’est magnifique.

Par contre, ce cenote est très fréquenté l’après-midi. Le gilet de sauvetage est obligatoire ici et des plateformes ont été installées pour sauter directement dans l’eau.

Infos pratiques !

Monastère : 40$/pers (=1,71€)

Xux-Ha : sur la route en venant de Tulum vers Valladolid.
Prix : 100$/pers (=4,26€)

X-Canché : sur la route de Valladolid à Rio Lagartos.
Prix : 170$/per (=8,90€)

Oxman : à 10 min de Valladolid
Prix : 150$/pers l’entrée classique donnant accès au cenote et à la piscine du restaurant.

Où manger : pour manger des spécialités locales et pas chères, on vous recommande de vous rendre au Mercado comida (sur la Place principale angle des rues 39 et 40).

Non loin de Valladolid se trouve l’une des merveilles du monde : Chichen Itza. Il temps d’aller la découvrir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.