AMÉRIQUES,  MEXIQUE,  TDM

Calakmul, coup de cœur pour cette cité maya loin du tourisme

Après notre coup de cœur pour Campeche, nous faisons quelques heures de route, presque 5, pour arriver à Xpujil. Cette ville n’a rien d’attrayant. C’est une ville-rues où passent énormément de voitures et de camions. Mais c’est la plus grande ville « à côté » des ruines de Calakmul.

Pour visiter Calakmul, il faut se lever tôt, très tôt car même si Xpujil est la ville la plus proche mais il faut compter tout de même 2h30 de route pour y arriver. Il y a environ 40 minutes depuis la ville et ensuite vous entrez dans la réserve naturelle de Calakmul. On peut même parler d’une biosphère de 180 000 kms2 de jungle qui est le deuxième poumon d’Amérique et la plus grande réserve tropicale du Mexique ! D’ailleurs, pour préserver la faune, il faut rouler au maximum à 30km/h pendant 40kms. Il n’est pas rare de voir des animaux traverser la route. Nous avons vu des faisans et des coatis.

L'histoire de Calakmul

En maya, Calakmul signifie « deux monticules adjacents » en référence aux deux plus grands édifices du site. Cette cité a été occupée à partir de 550 avant-JC et a connu son apogée de 250 à 900 environ.

Pour l’époque, Calakmul était la cité maya la plus influente de la région aux côtés de Palenque et de sa rivale Tikal située à quelques dizaines de kilomètres.

C’est aussi le site où le plus grand nombre de stèles maya et de masques funéraires a été retrouvé. Le peuple de Calakmul construisait de hautes pyramides dans le seul but de se rapprocher des dieux.

Pour la petite anecdote, Calakmul a été découverte en 1931 par un biologiste, Cyrus Longworth qui survolait la zone en avion

En voyant les sommets des pyramides sortir des arbres, il a décidé d’aller explorer le terrain à pied. 

Enfin, les rénovations des temples sont toutes récentes puisqu’elles ont commencées dans les années 80’.

A découvrir lors de la visite

Plusieurs itinéraires de balade sont proposés allant du plus court au plus long. Le plus court dure 2h, le moyen 3h et le grand 4-5h.

Attention : ces itinéraires sont modifiés car lors de notre visite, beaucoup de chemins étaient fermés pour cause de « COVID ». Pour vous repérer facilement dans le site, nous vous conseillons de télécharger l’application MapsMe où vous retrouverez tous les sentiers.

On estime qu’il y aurait 6500 structures sur l’entièreté du site mais seulement 21 ont été nettoyées et restaurées.

Les différentes zones

  • Chan Chi’ich : la zone résidentielle à l’entrée du site
  • Chii’k Naab : zone de rassemblement pour des cérémonies et fêtes
  • Grande acropole : fermée pendant notre visite. 9 chambres funéraires y ont été retrouvées.
  • Petite acropole
  • Grande Place : la place centrale de Calakmul avec ses nombreuses structures qui était le cœur de la cité. Ici, vous pourrez monter sur la structure II mesurant 50m (la plus grande de toutes). Là-haut, la vue sur toute la jungle environnante est incroyable et on se sent vite tout petit ! De ce point de vue, on peut également voir le Mirador. C’est une pyramide à mi-chemin entre Calakmul et Tikal au Guatemala. Elle servait de tour de guet.
  • Structure I : elle mesure 40m et représente la deuxième pyramide la plus importante du site.

Grimper sur les temples

Calakmul est l’un des rares sites au Mexique voire le seul où l’on peut encore grimper sur les pyramides. On peut gravir 3 temples. Pour combien de temps encore ?

Sachez que certaines ascensions sont vraiment physique. Les marches sont hautes, la chaleur est écrasante, ajoutez à ça le côté très raide, on peut vite avoir la tremblote en redescendant. Un conseil : prenez votre temps et évitez de regarder trop le sol !

Si vous avez de la chance, vous pourrez être en compagnie des singes araignées ou hurleurs. Levez la tête et tendez l’oreille. Vous ne pourrez pas passer à côté des singes hurleurs qui sont très bruyants.

Notre avis

Au Mexique, nous avons visité Monte Alban, Palenque, Chichen Itza et Muyil.

Calakmul est de loin notre coup de cœur ! Le site est sauvage perdu en plein cœur de la jungle. Et en arrivant tôt le matin peu de touristes sont présents. Cela rend l’expérience encore plus fantastique !

Pour nous, c’est un lieu incontournable lorsqu’on visite la péninsule du Yucatan !

Où dormir ?

Nous avons séjourné à Casa las Lolas, un hôtel dans la nature hyper confortable, calme, avec climatisation et une super salle de bain. 

  • dans la nature
  • Une chambre familiale avec 2 lits doubles pour 55€/nuit.

Où manger ?

Nous avons diner au Sazon Veracruzano. La nourriture était bonne mais la terrasse bruyante car elle se situe en bordure de route.

Les ruines de Calakmul

Entrée : 250$/pers (=10,60€) à payer en deux fois, une à la première entrée au niveau de la route et l’autre partie du paiement se fera à l’entrée du site.

Temps pour y aller : compter 2h30 depuis Xpujil en voiture.

Tips :

Si vous avez un forfait rooming, nous vous conseillons de passer en mode avion. Car très proche du Guatemala, vous pouvez capter le réseau voisin et voir votre hors-forfait s’envoler. Une mésaventure qui peut vite gâcher des vacances.

Après nos 2 mois et demi au Mexique, il est temps de changer de pays et de quitter les parents de Thomas. C’est parti pour passer la frontière du Guatemala à pied !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.