ASIE,  SRI LANKA,  TDM

Kalpitiya : entre terres et océan indien

Nous avons décidé de passer nos deux vraies dernières journées un peu plus au nord à Kalpitiya. Un petit bras de terre entouré par l’océan qui est un spot connu surtout par les kitesurfeurs.

De Kandy, pas le choix, ce sont 3 bus qui nous emmèneront jusqu’à notre destination finale. Il y en a un direct mais très peu par jour et nous devions attendre trop longtemps pour le prendre.
Nous avons eu des places assises dans chacun des bus… Heureusement !

Au fur et à mesure de la route, les paysages changent pour laisser place aux salines à l’approche de Kalpitiya.

On arrive dans une ville envahie par les vaches et les veaux. C’est assez improbable. Elles se font chasser des devantures de magasin car elles sont voleuses ! Pour la fin de journée, notre guesthouse nous prête bien gentiment des vélos pour bouger un peu jusqu’au soir.

Au début, nous voulions partir voir les dauphins en bateau mais quand on nous a dit que c’était au moins 6000 roupies/pers on s’est ravisés. Des dauphins, on en a déjà vu et on en verra ailleurs dans le monde !
Le lendemain c’est donc à bord d’un flambant scooter (on ne peut pas en dire autant de nos casques…) que nous partons visiter les environs.

On s’arrête sur une première plage un peu cracra, puis une deuxième, on continue la route sur le sable mouillé avec de chaque côté les mangroves

Nous arrivons au niveau d’un spot de kite du côté de Kudawa. Scooter posé, c’est à pied que nous continuons jusqu’à l’eau. Nous tombons sur des pêcheurs. Les uns étendent soignement les filets au sol pendant que les autres étalent les poissons pour les faire sécher.
Nous, on file se baigner !

De retour sur le sable pour se faire sécher on voit les pêcheurs faire des va-et-vients avec des paniers et une nuée d’oiseaux arriver !
Un truc pique les pieds de Léa qui se trouve dans l’eau pour immortaliser la scène. Plein de poissons morts gisent dans l’eau. Quand on dit plein, c’est vraiment plein plein plein ! Des centaines et des centaines de poissons pour le plus grand plaisir des oiseaux. Par contre, pour nous, hors de question de se rebaigner ! En rentrant, on demande des explications à notre hôte. Il nous dit qu’après avoir étendu les poissons, les pêcheurs rejettent à l’eau ceux qui sont trop petits ou alors qui n’appartiennent pas à la bonne espèce par exemple. Après que les poissons soient séchés ils sont envoyés pour la majorité en Europe ! Pour les avoir vus de plus près, on s’est dit qu’ils ressemblaient beaucoup à des sardines !
Oui, toi qui nous lis, tu manges peut être des poissons qui ont été séchés par le soleil, à même le sable au Sri Lanka !😉

On reprend notre scooter pour faire du chemin sans trop avoir de but précis mais simplement pour se laisser charmer par la côte. Jusqu’au moment où…..

Arrêtés sur le bas côté qui était en côte, on laisse passer un minivan. Il s’arrete juste en face d’où nous devions remonter pour faire notre demi tour. Léa descend du scooter pensant que ça sera plus simple pour Thom.
Mais Thomas se met à accélérer et à rentrer de plein fouet dans le minivan ! La main toujours sur la poignée de l’accélérateur… Le devant du scoot’ a enfoncé une bonne partie du bas de la voiture relativement neuve et très blanche ! Vous auriez dû voir nos têtes…. Et surtout la panique ensuite s’emparée de Thomas. Mille excuses plus tard, on a eu de la chance qu’ils ne parlaient pas anglais, le chauffeur nous a dit « ok ok ». Nous n’avons pas demandé notre reste et on a filé ! Dans cette folle mésaventure, notre scooter n’avait pas grand chose à part une mini rayure blanche sur l’avant ! OUF !

Kalpitiya c’est aussi ici qu’on a pu manger un muffin au chocolat dans la seule boulangerie de la ville ! Saveurs de dingue ! On a kiffé !

On repart pour 6-7h de bus direction Negombo, car l’aéroport Bandaranaike pour rejoindre la Birmanie est finalement plus proche de cette ville que de Colombo. Vous pouvez en profiter pour visiter la ville, nous avons tout fait à pied ! Par contre, nous vous déconseillons de vous baigner. En effet, les canaux de la ville se jettent directement dans la mer. Et ce sont réellement les poubelles de la ville ! Quand on voit le sable aux couleurs jaunâtres, rouges et noires… Ça ne respire pas l’eau pure !

Infos pratiques !

Comment venir depuis Kandy ?

Il faudra prendre un bus, 3 en l’occurrence pour nous. Il existe un direct mais il fallait attendre trop de temps pour le prendre. Nous avons donc fait :
Bus 1 : Kandy à Kurunegala : 152 LKR (=0,76€)
Bus 2 : Kurunegala à Putalama : 272 LKR (=1,35€)
Bus 3 : Putalama à Katipiya : 180 LKR (=0,90€)
Durée total : 6h.. avec le bus express vous mettrez moitié moins de temps. 

Comment aller à Negombo ?
Il existe aussi un bus direct mais les dimanches et jours fériés il n’est pas en circulation. Nous avons donc dû prendre 2 bus : le premier reliait Kalpitiya à Palavi pour 160 LKR (=0,80€) pour 2. Et le second reliait Palavi à Negombo (bus en direction de Colombo) pour 374 LKR (=1,90€) pour 2. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.