AMÉRIQUES,  MEXIQUE,  TDM

Guanajuato, un coup de coeur haut en couleurs

Après Morelia et Patzcuaro, nous voici encore dans une nouvelle région, celle de Guanajuato. La ville de Guanajuato est le cœur colonial du Mexique et surtout de son indépendance contre les Espagnols.  Le 15 septembre 1810, s’est jouée l’indépendance du Mexique menée par l’appel de Miguel Hidalgo, père de l’insurrection.

Au 18ème siècle, Guanajuato était la plus riche ville du pays grâce à l’exploitation des pierres précieuses dans les différentes mines avoisinantes. C’est aussi la ville natale de Diego Riveira, le mari de Frida Kahlo.

Aujourd’hui, la ville est devenue étudiante, culturelle et touristique. Si vous hésitez encore à venir découvrir Guanajuato, n’hésitez plus et foncez ! Nous, nous sommes clairement tombés amoureux de cette ville. C’est même une des plus jolies villes qu’on ait vu dans le monde.

Se balader dans les ruelles

Si vous aimez flâner dans les rues, Guanajuato se révèlera comme la ville parfaite ! C’est d’ailleurs le meilleur moyen pour la visiter. Vous y découvrirez la vie locale, les commerces, les marchés, les vendeurs ambulants, les maisons aux diverses couleurs plus belles les unes que les autres qui font la renommée de la ville. Bref, la vie !

Le centre historique est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Passez par la Callejon del Besos où les « amoureux » patients pourront immortaliser un baiser entre deux balcons séparés seulement de quelques centimètres. Découvrez aussi les différentes places comme Plaza San Fernando, Plaza de la Paz, Plazza Jardin de l’Union ou encore Plaza de Los Angeles et la petite place del Baratillo.

Venir à Guanajuato pendant le Cervantino

En dehors du festival, le soir venu, les rues sont animées par les étudiants en musique ou en récitals de théâtre.

Le Festival International Cervantino se déroule tous les ans entre octobre et novembre.

Le festival est devenu en quelques années l’un des quatre plus grands festivals de son genre dans le monde. C’est un événement culturel majeur dans le pays et il accueille des artistes venus du monde entier. Vous pourrez assister à des concerts, des spectacles, suivre des Callejoneada et acheter vos tickets en direct dans les rues.

Nous sommes arrivés à Guanajuato sans avoir connaissance de ce festival et de ses dates. Coup de bol, on est tombés en plein de dedans. Cela signifie aussi un nombre conséquent de touristes venus aussi spécialement pour l’occasion. Prévoyez en avance votre logement et soyez patients, très patients pour trouver un taxi.

Monter au Pipila

Vous ne pouvez pas visiter Guanajuato sans monter au Pipila ! Là-haut, une vue grandiose sur toute la ville vous attend. Notre conseil : y aller vers 17h puis attendre que le soleil baisse petit à petit. N’oubliez pas votre gilet car ça souffle.

En plus des maisons colorées, des toits des églises, des bâtiments historiques et des collines avoisinantes, vous retrouverez aussi une statue de Juan Jose de los Reyes Martinez alias Pipila. Considéré comme un héros grâce à son dévouement lors de l’appel de Miguel Hidalgo, cette statue a été construite en pour lui rendre hommage.

Vous pouvez soit y monter par le funiculaire ou à pied en empruntant des escaliers.

Nous avons opté pour la montée en funiculaire et la descente à pied.

Le musée de la Momie

Ici, la momie est un peu comme une légende. Ce musée est étonnant mais aussi dérangeant.

Visitez-le plutôt en semaine car le weekend la queue vous en dissuadera.

Il abrite la plus importante collection au monde de momies naturelles et notamment la plus jeune momie. Il s’agit d’un fœtus âgé de seulement 6 mois mis sous vitrine avec sa maman enceinte.

La momification est due à la composition des sols et au climat, il n’y a pas eu d’intervention humaine. C’est un processus naturel unique au monde. Les corps exposés sont considérés comme les plus « jeunes » momies au monde puisqu’ils sont datés entre 1870 et 1984.

D’ailleurs, la conservation est vraiment incroyable ! On retrouve la peau, les poils, les cheveux, parfois le sexe et même les yeux.

57 corps sont exposés. Des femmes, des hommes, des personnes âgées, des bébés, morts de causes naturelles et d’autres d’un coup de couteau, d’une noyade ou encore enterré vivant.

Mais d’où viennent ces corps ? et pourquoi ont-ils été inhumés ?

Après la pandémie de choléra, la place se faisait rare dans les cimetière, c’est pourquoi une taxe a été instaurée par le gouvernement de 1865 à 1958. La  famille du défunt devait la payer pour qu’il puisse rester dans sa sépulture. Dès que la famille ne payait plus, le corps était déterré puis entreposé dans des « hangars ». L’espace était ainsi libéré pour y mettre quelqu’un d’autre.

Au fur et à mesure des années, des curieux se sont mis à vouloir visiter les hangars où étaient entreposés les corps momifiés. Quelques pesos pour entrer se sont finis en la création officielle d’un musée.

Notre avis ?

Ce musée est impressionnant par la conservation des corps. C’est un endroit unique au monde. Mais il est aussi déroutant voire même un peu oppressant. Le plus difficile pour nous a été le passage avec les bébés momifiés encore habillés avec les véritables photos de famille au-dessus de chaque nourrisson mort…

Où manger ?

  • Las Quatro Puertas, est un café qui propose des plats de pâtes et des crêpes. C’est un endroit cool pour prendre un thé, café ou jus et les plats sont très bons.

 

  • La Bohemia, nous vous déconseillons ce restaurant situé sur la place San Fernando. L’endroit est sympa sur la place mais nous n’y avons pas bien mangé. Peut-être que nous avons fait les mauvais choix de plats mais le fait que ce n’était pas très bon. Pourtant bien noté…

Infos pratiques !

Pipila : tarif du billet aller simple : 30$MXN
Adresse : Cerro de San Miguel S/N, Zona Centro, 36000 Guanajuato, Gto., Mexique
Le funiculaire se trouve dans la rue parallèle derrière le théâtre.

Musée de la Momie :
Tarif : 88$ MXN/pers + 31$MXN pour pouvoir prendre des photos et vidéos

Adresse : Explanada del Panteón Municipal s/n, Centro, 36000 Guanajuato, Gto., Mexique

Pour y aller, il faudra monter un bout de la colline, si vous êtes flémards, sachez qu’un bus s’arrête au musée (direction Momias).

Transports ?

Bus de Morelia : nous avons dû faire le trajet en 2 temps.

  • Morelia – Irapuato : 216$MXN/pers (= environ 9€) pour environ 2h20 (compagnie PrimeraPlus)
  • Irapuato – Guanajuato : 60$MXN/pers (= environ 2,55€) pour 1h environ (compagnie PrimeraPlus)

Station de bus au centre de Guanajuato : la station de bus est assez éloignée du centre. Il faut compter environ 20min de route.
Prix : 90$MXN (=3,80€) en plein festival, sinon compter entre 60-70 pesos

Vous pouvez aussi visiter des mines comme celle de Valenciana ou Nopal qui est moins touristique.

En bref, nous avons adoré Guanajuato ! Maintenant, il est temps de se rendre à une cinquantaine de kilomètres de là à San Miguel de Allende.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.