AMÉRIQUES,  MEXIQUE,  TDM

Canyon de Sumidero, le 2ème site le plus visité du Chiapas

Après plus d’une semaine, le Pacifique, avec Puerto Escondido et Mazunte, c’est fini ! On quitte la mer, qu’on retrouvera dans le Yucatan dans quelques semaines. Nous voici, après 11h de bus de nuit, dans une nouvelle région que nous avions hâte de découvrir : le Chiapas. Le Chiapas est réputé pour être l’état le plus pauvre du Mexique, oublié par le gouvernement. Mais c’est aussi un état où règne les traditions, les coutumes et les paysages sauvages et naturels.

Nous commençons par la capitale du Chiapas : Tuxtla Gutierrez. Tout le monde nous a dit « Oh non, n’allez pas là, c’est horrible, pollué, moche ». En réalité, nous avons retrouvé une grande ville comme Puebla ou Oaxaca. Mais effectivement, il faut s’attendre à une grande ville.

L’unique raison de notre présence ici est le Canyon de Sumidero.

Des excursions sont proposées de San Cristobal, mais nous ne voulions pas faire trop de route. Nous avons préféré passer 2 nuits à Tuxtla.

Sumidero : un parc naturel protégé

Le Canyon de Sumidero est un parc naturel protégé depuis 1981. Il s’agit du deuxième site le plus visité du Chiapas.

Ce site géologique s’est formé il y a 35 millions d’années. Aujourd’hui, c’est plus de 20 000 hectares de nature où cohabitent les singes araignées, les diverses espèces d’oiseaux, poissons et crocodiles.

Sur les flots

La promenade en bateau rend le site vraiment impressionnant. On se sent tout petit face à ses monstrueuses falaises pouvant atteindre près d’1km de hauteur. Les cactus et la végétation se fraient un chemin parmi la roche.

C’est seulement depuis la création du barrage que le courant est moins fort. Depuis, les bateaux peuvent naviguer sur le Rio Grijalva. Tout au bout de ce fleuve, on arrive au Guatemala.

Le tour en bateau d’environ 2 heures vous permettra de voir la faune, la grotte des 5 couleurs avec sa vierge mais surtout l’impressionnante cascade appelée « l’arbre de Noël ». Cette formation calcaire mesure près de 700m et a été créée grâce à une chute d’eau de 200m de hauteur. Et en passant en-dessous, ça mouille !

Dommage !

Dommage que ce magnifique endroit soit rempli de déchets. Au milieu du fleuve, sur ses côtés. Un peu partout en réalité. Des milliers de déchets plastiques (tongs, gobelets, bouteilles, bouchons, pailles…) emportés par le courant stagnent au milieu de la faune et de la flore. Dommage pour un espace protégé naturel ! Quel gâchis.

Au barrage, notre lancha s’arrête au niveau d’une autre. Nous comprenons rapidement qu’il s’agit de la pause « ravitaillement ». C’est vrai qu’en 2h de bateau, il semble indispensable de manger. Comme si nos corps ne pouvaient pas se retenir quelques heures. Des chips ou des fruits dans des sachets, des gobelets et même des canettes de whisky sont commandées. Que des choses qui peuvent très vite s’envoler quand la lancha s’élance à vive allure. Ca devrait être tout simplement interdit de consommer ce genre de produit dans le site naturel pour sa préservation.

Vue de haut

Après le bateau, nous faisons une halte de 2h dans le petit village de Chiapa de Corzo. Entre nous, il n’a rien d’exceptionnel. Nous avons visité les petites échoppes d’artisanat local et avons surtout déjeuner.

Nous reprenons la route à 15h pour nous rendre sur les miradors. La vue du canyon d’en-haut est époustouflante. Il serait vraiment dommage de visiter le canyon uniquement en bateau. Nous allons crescendo en commençant par le mirador le plus bas pour arriver à celui le plus haut. Au total, nous nous arrêtons à 4 miradors : la Ceiba, la Coyota, El Roblar et El Tepehuaje.

Le zoo de Tuxtla Gutierrez

A Tuxtla, nous en avons profité pour visiter le zoo. Il s’agit de l’un des plus grands zoos « urbains » d’Amérique. Les animaux présents proviennent uniquement du Chiapas. C’est une parenthèse en « dehors » du tumulte de la ville. Quelques espèces sont en liberté totale.

Infos pratiques !

Si vous avez une voiture, vous serez libre et ce sera bien plus facile pour vous de visiter le site et surtout les miradors.

Si vous n’en avez pas, vous avez 2 options :

  • l’excursion organisée

Habituellement, nous ne sommes pas de grands fans des excursions organisées. Mais n’ayant pas de voiture, on s’est rendu compte que ça allait être compliqué de tout faire, long et cher. Notre hôtel proposait un tour à 500 pesos/pers (=21,30€) Nous n’avons pas trouvé moins cher ailleurs.

On vient nous récupérer un peu avant 10h et on nous ramène vers 18h.

On nous dépose à Chiapa de Corzo où se trouve l’embarcadère. Puis on fait le tour en bateau pour environ 2h. Ensuite nous avons 2h de « libre » dans Chiapa de Corzo pour se balader et manger. On termine par le tour de 4 miradors en quasiment 2 heures aussi.

D’ailleurs, si nous voulons être précis, il s’agit plus d’un transport organisé que d’un tour à proprement parlé. Il n’y a pas de guide.

Nous ne regrettons vraiment pas notre choix.

Pour information, l’excursion coûte moins chère depuis San Cristobal (environ 350$) mais il y a pas mal de route à faire dans la journée pour vous y rendre et revenir.

  • y aller par vos propres moyens

Cela s’apparente un peu au parcours du combattant.

D’abord, il vous faudra prendre un taxi (160-200 pesos l’aller) ou un collectivo pour vous rendre à Chiapa de Corzo. Ensuite, il faudra payer le tour en lancha (50$ de droit d’entrée au site naturel + 220$ pour le tour en lancha).

Et c’est là que ça se complique pour les miradors. Soit il faudra prendre un tour indépendant sur place (compter 180-200$) ou alors un taxi. Sur votre journée de visite, vous perdrez un temps considérable, c’est beaucoup d’organisation pour un prix identique voire moins cher que le tour organisé.

Zoo : 35 pesos/pers (=1,50€)

Prochaine étape, la ville dont nous entendons que du bien : San Cristobal de las Casas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.